L’Eveil Judo

Grâce à l’imaginaire, dans l’esprit de ces petits judokas en herbe, ils ne sont que rarement sur un tatami.

Pourtant, ils apprennent :

  • à saisir en statique et en mouvement …
  • à rester en équilibre, seul ou à plusieurs, sur un ou plusieurs appuis, yeux ouverts ou fermés…
  • à se mouvoir dans toutes les directions en différentes position, debout et au sol…
Vaste programme n’est-ce pas ?
C’est ce qui fait la richesse de notre art, sachant qu’à cela s’ajoute encore l’apprentissage de la vie en collectivité.
L’objectif principal à cet âge-là étant de canaliser les différentes émotions ou plutôt l’ampleur de leur manifestation.
Et, parce qu’à 4 ou 5 ans (minimum 2eme année de maternelle), les enfants ont besoin d’une attention plus forte, nous n’acceptons sur le tatamis que 15 judokas maximum par professeur.
Si opposition en un contre un il y a, elle ne se fera jamais debout mais toujours au sol (« ne waza ») et si parfois, ce qu’il se passe sur les tatamis ne semble pas avoir de lien avec le judo c’est « normal ». L’idée étant non pas de faire des champions avant l’âge mais de permettre à des enfants d’être un peu débrouillés en visant les trois objectifs ci-dessus.
Lorsque arrive l’âge de 6 ans, ces enfants savent pour la plupart déjà chuter, ils font leur nœud de ceinture tout seul, ils connaissent les habitudes du dojo et ont établi une relation de confiance avec les professeurs. Ils peuvent de ce fait commencer immédiatement le véritable apprentissages technique du judo.